Vie du village


DANGER D’ÉBOULEMENT

INTERDICTION DE LA ROUTE DE GIRIEU

La mairie est contrainte d’interdire la route de Girieu suite à l’expertise menée par les ingénieurs de la RTM et l’avis de la préfecture sur le risque imminent d’éboulement à la falaise des Paleys.

Les ingénieurs de la RTM (Restauration des Terrains en Montagne - organisme gouvernemental dépendant de l’ONF) ont constaté une déstabilisation importante d’une partie de la falaise surplombant la route. De nouvelles fissures sont apparues alors que d’autres existantes se sont agrandies de manière importante. Des blocs de plusieurs tonnes menacent de chuter. Les travaux à engager pour palier à ce problème sont énormes et ne suffiront peut-être pas à supprimer totalement le risque.

Après un avis de la préfecture sur ce risque imminent avéré et la responsabilité engagée du maire en cas d’accident, nous sommes contraints d’interdire la zone de la falaise des Paleys à toute circulation.

La plaine de Girieu reste accessible, mais, pour les piétons, uniquement en empruntant les sentiers (le raccourci de Champbelin dans la boucle au niveau du chargeoir de bois, et au nord, depuis la route de la Charmette par la Fontaine Claire et le sentier des Plats. L’arrêté d’interdiction sera affiché au Mollaret (début de la route à Planfay) et sur le site dangereux.

Nous sommes parfaitement conscients de la gêne occasionnée. C’est pourquoi la mairie se mobilise pour trouver une solution pérenne à l’accès à la prairie. Une purge de la falaise a été envisagée. Mais outre le prix important que cela représenterait pour la commune, la RTM nous a indiqué que cette opération déstabiliserait la zone supérieure de la partie purgée, décalant ainsi le problème, voire l’amplifiant. Voici les termes de son rapport : « compte tenu des enjeux, il paraît démesuré de réaliser des travaux à ce niveau ». Il nous faut donc réfléchir à d’autres alternatives. Cette recherche de solution nécessite une profonde réflexion et la mise en place d’un groupe de travail avec la commission forêt en concertation avec les propriétaires et les exploitants.

La mairie est fortement préoccupée par ce problème, lequel ne sera pas résolu en quelques jours.

Nous vous tiendrons informés sur l’évolution de ce dossier.